«Après le décollage, le pare-brise de l’avion s’est cassé»



Deux cents des trois cents passagers ont pu être logés dans un hôtel pour y passer la nuit, mais une solution est toujours recherchée pour la centaine de passagers restants.

L’affaire n’est toutefois pas simple, Curaçao étant traditionnellement envahie de visiteurs à Pâques.

On ignore encore quand les passagers pourront reprendre le chemin vers Amsterdam.

TUI précise qu’il ne s’agit nullement d’un atterrissage d’urgence, mais plutôt de précaution.

« Après le décollage, le pare-brise de l’avion s’est cassé, nous avons donc dû faire un atterrissage d’urgence sur Curaçao », explique Kaatje Van den Steene, passagère flamande, à nos confrères du Het Laatste Nieuws. « À notre arrivée, on nous a promis que nous serions transférés dans des hôtels. Personne n’a pu dire combien de temps. L’hôtel s’est avéré être une unité palliative avec un dortoir (sans matelas, douche, nourriture ou boisson) ».





Source link

Leave a Comment

Your email address will not be published.

close