«Certaines promesses n’ont pas été tenues»



Moins d’une semaine après son départ d’Anderlecht – un prêt de six mois à Lausanne –, Adrien Trebel a renoué avec la compétition. Ce samedi, il a pris part à son premier match officiel depuis 258 jours. Directement titularisé à Lausanne, le médian français n’a pu empêcher la défaite des siens contre Genève (1-0).

Si sa prestation individuelle a été jugée « efficace » par les médias locaux, le principal intéressé attendait ce moment depuis longtemps. « J’ai bossé dur pour être prêt physiquement », a expliqué Adrien Trebel, qui n’avait pas la confiance de Vincent Kompany au parc Astrid. Interrogé par le quotidien Blick, il est revenu sur sa situation au RSCA. « J’ai eu la chance de jouer avec l’équipe U21 d’Anderlecht en début de saison. Cela m’a permis de garder le rythme. J’ai aussi fait beaucoup de séances supplémentaires avec mon préparateur physique personnel, et celui du club. Cela n’a pas toujours été un plaisir mais c’est dans ma mentalité de m’accrocher. »

Son profil étant intéressant, il a eu quelques offres en Belgique. Mais Anderlecht les aurait toutes refusées, ajoute-t-il. « Entre Anderlecht et moi, la page est tournée. Je n’y pense plus et je me concentre à 100 % sur Lausanne. D’ailleurs, si je peux rester à Lausanne, ce sera avec le plus grand des plaisirs. Je n’en veux à personne à Anderlecht. Chacun fait sa vie. Je me suis toujours bien comporté et j’ai respecté tout le monde. Certaines promesses n’ont toutefois pas été tenues. »





Source link

Leave a Comment

Your email address will not be published.

close