Guerre en Ukraine: Kadyrov, les mystères du combattant tchétchène


L’autoritaire et puissant président à la tête de la Tchétchénie et d’une redoutée milice de paramilitaires affirme être présent avec ses hommes à Marioupol. Réalité ou fake ?


Article réservé aux abonnés


Temps de lecture: 3 min

Pour « libérer » l’Ukraine, le Kremlin peut compter sur un allié et combattant de choc : Ramzan Kadyrov. Alors que l’armée russe, en quête de « dénazification » de son voisin, vient de lancer son offensive dans l’est du pays, le président de la Tchétchénie a cru bon de faire une énième tonitruante déclaration : il a promis que tous les extrémistes seraient éliminés à Marioupol et qu’Azovstal serait entièrement pris sous contrôle. Allusion à deux cibles clés de ce que Moscou a nommé son « opération militaire spéciale » en Ukraine.




Cet article est réservé aux abonnés

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée





Source link

Leave a Comment

Your email address will not be published.

close