Guerre en Ukraine: les bombardements russes font dix morts et 35 blessés dans une zone résidentielle à Kharkiv


L’armée russe a également endommagé un certain nombre de bâtiments résidentiels.


Temps de lecture: 2 min

Au moins dix personnes ont été tuées et 35 autres blessées dans des bombardements russes sur une zone résidentielle à Kharkiv, grande ville du nord-est de l’Ukraine, ont annoncé vendredi les autorités régionales.



Dans un premier bilan, le gouverneur régional Oleg Sinegoubov avait annoncé la mort de « sept personnes, dont un nourrisson de sept mois ». « Les occupants ont tiré sur l’un des quartiers résidentiels de la ville de Kharkiv. Malheureusement, 34 personnes ont été blessées, dont trois enfants », avait-il déclaré.

Quelques heures plus tard, le Parquet régional a annoncé un bilan de dix personnes tuées et 35 blessées. « Un certain nombre de bâtiments résidentiels ont été endommagés ou détruits », a-t-il ajouté, accompagnant son communiqué sur Facebook de photos d’immeubles et voitures en partie détruits. « La deuxième armée du monde (l’armée russe, NDLR), comme il s’avère, ne peut se battre qu’avec la population civile », a ironisé M. Sinegoubov, appelant les habitants à ne pas sortir dans la rue sauf nécessité absolue.

Plus tôt vendredi, sept civils avaient été tués et 27 autres blessés par des tirs russes sur des bus d’évacuation dans la région de Kharkiv, selon le Parquet ukrainien.

Plus de 500 civils ont été tués dans cette région frontalière de la Russie depuis le début de l’invasion de l’Ukraine le 24 février, avait annoncé jeudi M. Sinegoubov.









Source link

Leave a Comment

Your email address will not be published.

close