Local Politics

inquiets de la hausse des prix, plusieurs cafetiers de la région verviétoise envisagent le pire!



Si l’on pensait que les ennuis des cafés et restaurants étaient terminés avec la fin des confinements, on se mettait le doigt dans l’œil jusqu’au coude. Voilà que la hausse des prix de l’énergie représente une menace tout aussi certaine et incontrôlable.

En région verviétoise, l’un des plus inquiets n’est autre qu’Alain Krickel. Le Spadois, qui a dans son escarcelle La Bobeline, le Francoff et Le Palmarès entre autres, se fait un sang d’encre en regardant les coûts de l’électricité. À tel point qu’il envisage carrément de fermer certains cafés en semaine.

► Chez Gorgées, à Verviers, cette solution n’est pas envisageable. Par contre, on pourrait bien revenir sur un autre projet pourtant prévu depuis plusieurs mois.

► À Malmedy, un café mythique du centre a déjà pris la décision de réduire fortement ses horaires.





Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published.