Les acariens qui s’accouplent sur notre visage la nuit sont menacés d’extinction et ce n’est pas une bonne nouvelle pour votre peau



Longtemps accusés d’être à l’origine de l’acné, ces parasites sont en réalité des alliés pour la santé de notre peau. Malheureusement, leurs jours sont peut-être comptés.

Des scientifiques de l’université de Bangor (pays de Galles) et de l’université de Reading (Angleterre) ont fait cette découverte en réalisant la première analyse ADN des ces acariens.

Mesurant environ 0,3 mm de long, ces petites bêtes vivent dans nos pores. 90% de la population en portent quotidiennement sur eux. Leurs endroits préférés sont les narines, le front, le conduit auditif mais aussi les mamelons.

Ils mènent une vie inoffensive et se régalant du sébum naturellement sécrété par nos pores. Ils sont probablement présents depuis notre plus jeune âge, ayant été transférés de nos mamans lors de l’accouchement ou de l’allaitement.

Jusqu’ici, ils étaient accusés d’être à l’origine de plusieurs maladies de peau. Mais au contraire, ces acariens nocturnes aident nos pores à s’ouvrir et à se débarrasser des huiles qui contribuent aux infections et imperfections.

En étudiant l’ADN de ces acariens, les scientifiques ont découvert qu’ils ne rencontrent aucun autre acarien et aucun concurrent ne les menace puisqu’ils vivent toutes leurs vies dans notre peau.

Plus ils s’adaptent à nous, plus ils sont susceptibles de perdre des gènes, jusqu’à ce qu’ils finissent par devenir entièrement dépendants de nous. Du coup, ils se transmettent les mêmes gènes depuis des millions d’années et n’évoluent plus.

Ces acariens nocturnes sont donc sur la voie d’une impasse évolutive et extinction potentielle.

Si ça se produit, ça pourrait être une mauvaise nouvelle pour les êtres humains. “Ils sont associés à une peau saine, donc si nous les perdons, vous pourriez avoir des problèmes de peau”, a déclaré à la BBC le Dr. Alejandra Perotti de l’Université de Reading.



Source link

Leave a Comment

Your email address will not be published.

close