Les meilleures productions journalistiques belges primées aux Prix de la presse Belfius: voici les lauréats



Plus de 300 participants, toutes catégories confondues, avaient soumis leurs productions pour l’année 2021. Pour les départager, 12 jurys spécialisés, composés de professionnels des médias, de personnalités académiques et de représentants de la banque, ont apporté leur expertise au jury final, qui s’est réuni ce mercredi pour désigner les lauréats.

Parmi les prix décernés, le journal L’Echo remporte le Prix digital & Interactive pour son grand format multimédia “Le Plan Canal peut-il relancer Bruxelles?”, réalisé par Corentin Di Prima, Benjamin Verboogen, Nicolas Becquet, Marie-Anne Dozo et Carlos Pedrero. Le jury y a plus particulièrement relevé “les aspects multimédia très aboutis venant en complément du texte, et une attention évidente pour l’esthétique”.

Le Prix de la presse écrite a été remis au journaliste du quotidien Le Soir Xavier Counasse pour son article “Inondations de la mi-juillet: à qui la faute?”. Le jury s’est dit séduit par “une approche très différente (…). Une recherche de la vérité au-delà des déclarations des politiques ou de l’administration, qui a soulevé certains points inédits et révélé certains manquements dans la gestion”.

Dans la catégorie économique et financière, les journalistes du magazine Imagine Demain Le Monde, Christophe Schoune et Hugues Dorzée, ont été récompensés pour leur enquête “Alibaba à Liège: un aéroport sous influence”.

Le “Prix Radio & Podcast” est revenu à “Démocratie en Questions” d’Arnaud Ruyssen et Jonathan Remy, diffusé sur la RTBF.

Nominé dans plusieurs catégories, le service public s’est également distingué avec le “Prix TV & Vidéo” remis à Tristan Godaert et Santos Hevia pour leur enquête “La face cachée du bio”, diffusée dans l’émission #Investigation sur la Une.

Le Prix photo a été remis au photographe Mathieu Golinvaux pour une photo prise à l’Eglise Saint-Jean-Baptiste-au-Béguinage, à Bruxelles, montrant la souffrance des sans-papiers grévistes de la faim réclamant des critères clairs de régularisation. La photo a été publiée dans le journal Le Soir.

Enfin, le coup de coeur a été attribué à “Que faisiez-vous le soir du 3 septembre 1992 ?” de Mélanie Geelkens. Un long format judiciaire publié dans Le Vif/L’Express, qui s’interroge sur la toute-puissance de la cour d’assise.




Source link

Leave a Comment

Your email address will not be published.

close