Local Politics

«On a vu des personnes faire des malaises»



Benjamin était dans le train en gare de Schiphol au Pays-Bas qui devait tracer son chemin vers Bruxelles. Mais une nouvelle fois, le train n’a pas pu faire son trajet sans encombre. Il témoigne auprès du HLN : « Après une vingtaine de minutes, on a senti que la température montait très fort, puisque l’ai conditionné ne fonctionnait plus. Au bout de 40 minutes, c’était vraiment insupportable. On a vu certaines personnes faire des malaises. »

En tout le train sera resté immobilisé pendant près de 3 heures avant de finalement pouvoir emmener les voyageurs vers une nouvelle destination, a Rotterdam. Mais à l’heure d’arrivée du train, les voyageurs n’ont eu d’autre choix que de trouver un logement sur place. En effet, il était passé minuit lorsque le Thalys est arrivé.

Benjamin poursuit : « On a croisé deux jeunes filles belges de 17 ans qui étaient en larmes parce qu’elles ne savaient pas quoi faire. Elles ne savaient pas ou aller, leurs parents dormaient et ne répondaient pas au téléphone. Même si la gare de Rotterdam est assez belle, la nuit autour de la gare ne reste franchement pas très accueillante. »


Le CEO de Thalys s’excuse

Le CEO la compagnie Thalys, Jacques Damas, s’est excusé il y a quelques jours dans un courriel adressé aux clients pour les différents incidents survenus au cours des dernières semaines avec des trains de la compagnie.

« Ce n’est certainement pas le niveau de service que nous voulons offrir à nos clients », a-t-il écrit.

Plusieurs trains Thalys se sont trouvés à l’arrêt au cours des dernières semaines, ce qui a contraint les voyageurs à parfois devoir patienter longtemps avant que les problèmes soient résolus. Les incidents ont été attribués à la chaleur, à un incendie près des voies et à une collision avec un animal.

« Même si les causes sont indépendantes de notre volonté, nous devons faire en sorte que ces incidents aient le moins d’impact possible sur vous, le voyageur », a déclaré le CEO. L’organisation « n’était pas assez forte pour faire face à l’intensité et à l’accumulation des perturbations », a admis M. Damas.

Thalys a pris des mesures. La société a ainsi réduit son offre de trains et élaboré un « plan d’entretien approfondi » pour les trains. Les passagers les plus fortement touchés se sont vus offrir une « compensation plus généreuse », selon la compagnie. « Nous prenons des mesures fondamentales pour améliorer nos processus de gestion de crise », a-t-il ajouté.

Thalys opère en Belgique, aux Pays-Bas, en France et en Allemagne. La société fait depuis récemment partie du groupe Eurostar basé en Belgique, dont la SNCB est l’un des actionnaires (18,5 %). À terme, la marque Thalys disparaîtra.





Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published.